Entreprises et monde agricole

Exemples d’investissement

Mis à jour le 28/08/2017

Deux exemples d'investissement avec le procédé catalytique de décomposition directe du N2O et le craquage thermique.

Procédé catalytique de décomposition directe du N2O

Mise au point d'un nouveau procédé catalytique de décomposition directe du N2O ou de traitement combiné de protoxyde d'azote (N2O) et d'oxydes d'azote (NO et NO2) pour les effluents des ateliers d'acide nitrique.
La société Grande Paroisse a décidé d'engager une opération pilote sur les effluents d'un atelier d'acide nitrique concernant la décomposition directe du N2O ou la réduction catalytique sélective (SCR) par de l'ammoniac, du N2O et des NOX sur des catalyseurs de type zéolithes échangées au fer aux moyennes températures. Cette opération a été lancée suite à des résultats prometteurs obtenus par l'Institut de la recherche sur les matériaux avancés (IRMA), basé à Ploemeur (56), à l'échelle du laboratoire.

Craquage thermique

Le craquage thermique associé à une valorisation sous forme d'acide nitrique : une option technologique retenue pour la société Rhodia pour traiter les rejets de N2O des ateliers d'acide adipique du site de Chalampé (68).
Suite à des travaux de recherche et développement menés de manière concertée entre les principaux producteurs d'acide adipique, la société Rhodia a décidé de retenir parmi les options technologiques dégagées la voie du craquage thermique associée à la valorisation sous forme d'acide nitrique pour le site de Chalampé. Le procédé a tout d'abord été validé lors d'une opération pilote réalisée à partir de 1996, puis mis en place en fin d'année 1998.

Mots-clés : TRAITEMENT DES DECHETS