Entreprises et monde agricole

Réduire ma production de déchets

Mis à jour le 29/12/2016

Vous trouverez ci-dessous des outils et exemples illustrant les actions réalisables en matière de réduction des gaspillages, de diminution des quantités de déchets, ainsi que d'amélioration de la politique d'achat de votre entreprise.

Pour compléter ces exemples, consultez également le moteur de recherche d'actions.

Réduire les gaspillages

  • Minimiser l'impact d'un changement d'outil/de moyen. S'organiser pour faciliter le changement de matériel est une notion importante dans l'approche Lean. Cette démarche d'amélioration est destinée en effet à éliminer les gaspillages et fluidifier les activités dans l'entreprise.
     
  • Réduire les effets liés au gaspillage et à la surproduction. Produire uniquement ce que le client désire, et au moment où il le désire, est un principe du Lean afin de s'opposer aux surproductions. Par « gaspillage » on entend des quantités, un rythme d'utilisation supérieurs à la demande ou des mises à disposition antérieures à la demande.

L'entreprise Couvrot fabricant de malaxeurs à béton a économisé 24 tonnes d’acier en 1 an :


ADEME - Entre(…)prises de conscience – Couvrot par ADEME

La prévention est aussi possible dans le service. Exemples d'actions menées dans les hôtels Ibis, Novotel, Sofitel et Mercure Eurocentre : afin de réduire les déchets « rouleau de papier toilette », une organisation avec un deuxième rouleau a été mise en place dans les salles de bains pour éviter les pertes de fin de rouleaux. Et en vue de réduire la consommation de savon, des distributeurs de savon liquide ont été mis en place plutôt que des savonnettes individuelles.

Pour en savoir plus, consultez la fiche outil sur les gaspillages (PDF - 147.97 ko).

Diminuer les quantités de déchets

Tout déchet n'est pas forcément issu d'un gaspillage : il peut résulter de l'utilisation de matériau non revalorisable par exemple.

L'outil « FI-LI-PI-NI » du Lean Management peut vous aider à avancer sur ce point. Il s'agit d'une technique simple pour différencier l'état de maturité d'une action mise en œuvre (FI : Fully Implemented / LI : Largely Implemented / PI : Partially Implemented / NI : Not Implemented). Le FI-LI-PI-NI permet de diviser les problèmes et d'envisager une amélioration progressive d'une situation.

L'entreprise Valspar paint ® a réalisé une étude pour différencier les niveaux de non-conformités (totales ou partielles) de ses lots de peinture. L'entreprise a valorisé une partie de ses lots non conformes par commercialisation de ceux-ci pour des usages spécifiques. Elle a ainsi diminué les quantités de déchets de peinture non conformes.

Pour plus d'informations, nous vous invitons à télécharger la fiche explicative sur l'outil FI-LI-PI-NI (PDF - 175.53 Ko).

Améliorer la politique d'achat de mon entreprise et les collaborations avec les entreprises externes

Réaliser un partenariat avec une autre entreprise permet bien souvent d'aboutir à des solutions gagnantes, en particulier sur le sujet des déchets.

L'ADEME a publié les résultats d'une étude illustrant 13 exemples de partenariats B to B ayant permis de réduire les déchets dans les entreprises. Ce sont des exemples concrets de partenariat que vous pouvez assez facilement mettre en place dans votre entreprise.

Consultez également la boîte à outils achats responsables de l'ADEME.

Pour plus d'idées d'actions sur la prévention des déchets en entreprise, consultez la boîte à outils ADEME dédiée à la prévention des déchets des entreprises. Elle comporte entre autres des exemples d'actions classées par secteur et par fonction.