Entreprises et monde agricole

La charte Objectif CO2 du transport routier

Mis à jour le 15/05/2014

En 2008, le ministère de l’Écologie (MEEDDM) et l’ADEME, en concertation avec les organisations professionnelles du transport routier de marchandises, ont élaboré la Charte d’engagements volontaires de réduction des émissions de CO2.

La démarche de réduction des émissions de CO2 par les transporteurs routiers est identifiée par le logo « Objectif CO2 - Les transporteurs s’engagent ». Depuis 2012, les entreprises sont invitées à se connecter au site Internet Objectifco2.fr, sur lequel se trouvent l’ensemble des documents nécessaires, mais aussi l’outil central de la démarche.

S’engager dans la démarche

La charte Objectif CO2 s’inscrit dans une démarche globale de lutte contre le changement climatique, et plus précisément de réduction des émissions de CO2, en phase avec les conclusions du Grenelle Environnement.

La démarche Objectif CO2 s’adresse à toutes les entreprises de transport pour compte d’autrui, quelle que soit leur taille ou leur activité, et aux entreprises et chargeurs ayant une flotte en compte propre (pour le compte propre exclusivement, seuls les véhicules ayant un PTAC supérieur à 3,5 tonnes sont concernés). Les entreprises s'engagent sur trois ans dans un plan d’actions concrètes et personnalisées en vue de diminuer leur consommation de carburant et, par voie de conséquence, leurs émissions de CO2 (principal gaz à effet de serre). Cette démarche fournit aux entreprises un cadre méthodologique cohérent, fiable et reconnu au niveau national, dans le cadre des activités de l’Observatoire énergie environnement des transports.

La charte d’engagements volontaires

Pour signer la charte et ainsi intégrer la démarche, l’entreprise devra respecter les prérequis suivants :

  • réaliser un diagnostic CO2 qui vise notamment à faire un état des lieux de sa situation, choisir le périmètre d’engagement et l’année de référence ;
  • définir deux indicateurs de performance environnementale propres à l’entreprise (g CO2/km et g CO2/t.km), avec pour chacun un objectif de réduction à trois ans ;
  • définir un plan d’actions sur une période de trois ans (avec l’aide des Fiches actions). Il doit être élaboré autour des quatre axes de la démarche (le véhicule, le carburant, le conducteur et l’organisation des flux de transport) ;
  • choisir au moins une action par axe, étant précisé qu’à toute action retenue devra correspondre un objectif chiffré et mesurable à atteindre dans un délai déterminé afin de pouvoir suivre et évaluer les résultats obtenus.

Pour en savoir plus, consultez l'article du site ADEME Presse sur le transport durable.