Entreprises et monde agricole

Optimiser mes pratiques agricoles

Mis à jour le 22/03/2017

De nombreuses solutions existent pour allier rentabilité économique des systèmes agricoles et problématiques environnementales.

Agro-écologie et économie circulaire



Pour produire alimentation et biomasse, l'agriculture s'appuie naturellement sur la photosynthèse et les cycles biogéochimiques du carbone, de l'azote, de l'eau et du phospore. Si le développement des intrants (engrais azotés, produits phytosanitaires, alimentation animale, antibiotiques) ont permis d'augmenter considérablement la productivité des systèmes, ils ont réduit la valorisation des ressources naturelles et la mise en oeuvre des principes agronomiques. L'agriculture s'est éloignée de la logique d'économie circulaire pour se rapporcher d'une économie basée sur l'utilisation d'énergies fossiles et sur la chimie.
Dans certaines situations, le déséquilibre des cycles biogéochimiques sur et entre territoires contribue à amplifier les pertes vers l'environnement. La diffusion de pratiques et systèmes de production innovants valorisant d'avantage les processus naturels et les ressources organiques pour limiter le recours aux intrants de synthèse est aujourd'hui une orientation identifiée très clairement pour améliorer à la fois les performances économiques et environnementales des exploitations agricoles. De plus, la production d'énergie et de matériaux renouvelables facilitera la réduction des consommations d'énergies fossiles par les autres secteurs. C'est en ce sens qu'économie circulaire et agro-écologie se rejoignent. 
 

Dix fiches pour accompagner la transition agro-écologique

 

L'ENERGIE

  • Maîtriser l'énergie en agriculture : un objectif économique et environnemental

LES CULTURES

  • Optimiser la fertilisation azotée

  • Techniques culturales simplifiées

  • Introduire des cultures intermédiaires

  • Cultiver des légumineuses

  • Réintégrer l'arbre dans les systèmes agricoles

  • Systèmes de cultures innovants

    Le projet de recherche SYSCLIM, piloté par l'INRA, vise à concevoir des systèmes de cultures innovants, qui permettent de réduire les effets de l'agriculture sur le changement climatique (réduction des émissions de GES, amélioration du stockage du carbone et efficience énergétique), tout en répondant à des enjeux de durabilité environementale, économique et sociale.

 

L'ELEVAGE
 

 Faire un diagnostic préalable


Afin d’optimiser ses pratiques agricoles, il faut d’abord bien connaître les impacts environnementaux de son exploitation. D’où la nécessité de réaliser préalablement un diagnostic
Sur le plan énergétique et environnemental, de nombreux diagnostics ont été établis, portés par différentes structures agricoles. Il peut s’agir :

  •  de diagnostics de bâtiments ;
  •  de diagnostics concernant l’agriculture durable ;
  •  ou, globalement, un ensemble d’aspects environnementaux.

Dia’terre®

Concernant l’aspect énergie et gaz à effet de serre, l’outil Dia’terre® permet de dresser la situation énergétique de son exploitation et de déterminer des marges de progrès. À la suite de ce diagnostic, il est alors plus facile d’envisager des investissements ou des modifications de pratiques et de systèmes agricoles en matière d’économie d’énergie.
De nombreuses solutions existent mais, devant la diversité des exploitations agricoles et des contextes pédoclimatiques, il est nécessaire de bien étudier laquelle sera la plus adaptée à votre situation.
S’informer, se former, partager avec d’autres agriculteurs et rencontrer des agriculteurs ayant expérimenté de nouvelles pratiques participe à la diminution du risque et à la mise en confiance pour se lancer dans la modification de son système.