Entreprises et monde agricole

Les bons gestes des entreprises pour économiser l’électricité en hiver

Mis à jour le 21/08/2017

La maîtrise de sa consommation énergétique est capitale, notamment en période hivernale. Pour vous y aider, nous avons recensé ici dix gestes simples qui vous permettront d’économiser l’électricité au sein de votre entreprise.

Pour une entreprise, réduire sa consommation électrique est important à plus d’un titre. Cela revient déjà à réaliser des économies substantielles sur sa facture d’énergie. Mais c’est aussi contribuer à la baisse des émissions de gaz à effet de serre et à la maîtrise des pics de consommation électrique en cas de grand froid.

Et pour ce faire, chacun d’entre nous a un rôle à jouer.
Il suffit d’adopter quotidiennement quelques gestes simples.
 
 
  1. Éteindre l’éclairage intérieur des bâtiments la nuit, le week-end et lors des périodes de fermeture, conformément à la réglementation. Améliorer son efficacité en déployant des sources efficaces et une gestion en fonction de la présence.
     
  2. Réduire l’éclairage extérieur, notamment publicitaire et l’éteindre au plus tard à 1 h conformément à la réglementation. Améliorer son efficacité en déployant des LED des éclairages basse consommation.
     
  3. Réduire la consommation des appareils informatiques : paramétrer la veille des ordinateurs, éteindre complètement les écrans la nuit, préférer les ordinateurs portables qui consomment 50 à 80 % de moins qu’un poste fixe, limiter le nombre d’imprimantes en privilégiant des appareils multifonctions moins nombreux.
     
  4. Maîtriser l’usage du courrier électronique : éviter d’envoyer des pièces jointes trop lourdes, limiter le nombre de destinataires, éviter de trop stocker de messages, trier et nettoyer régulièrement sa boîte de messagerie. Mettre en place une gestion optimisée du fonctionnement des serveurs informatiques.
     
  5. Adapter la température moyenne de chauffage dans les établissements tertiaires, conformément à la réglementation, en vérifiant la bonne programmation des intermittences des équipements et celle des niveaux de température ambiante : 19 ℃ pour les pièces occupées, 16 ℃ hors période d’occupation, 8 ℃ si les lieux sont inoccupés plus de deux jours.
     
  6. Faire entretenir sa pompe à chaleur ou sa climatisation réversible, en plus de l’inspection quinquennale obligatoire. Faire vérifier le bon fonctionnement général des systèmes de chauffage, notamment le bon réglage des pompes de circulation pour le chauffage à eau chaude.
     
  7. Ne pas laisser ouvertes les portes des magasins. Laisser fonctionner la fermeture automatique des portes pour éviter la déperdition de chaleur.
     
  8. Accélérer l’installation de portes sur les meubles frigorifiques des commerces alimentaires.
     
  9. Dans l’industrie, optimiser l’utilisation des appareils fonctionnant à l’air comprimé : rechercher et colmater les fuites régulièrement, arrêter les compresseurs en période d’inactivité de l’atelier, nettoyer ou changer les filtres d’entrée d’air, diminuer la pression des soufflettes à 2 bars (assurer une aspiration d’air d’entrée le plus frais possible).
     
  10. Réduire ou arrêter les systèmes audiovisuels non indispensables, tels que les projecteurs ou écrans des halls d’accueil ou des cafétérias.
En matière de maîtrise de l’énergie, il faut savoir que chaque entreprise a ses spécificités. Retrouvez différentes rubriques dédiées à la maîtrise de l’énergie dans les bureaux, les cliniques et hôpitaux, les ateliers de production industrielle et les exploitations agricoles. Vous y trouverez notamment des pistes d’actions avec des notions de coût, de temps de retour et de facilité de mise en œuvre, ainsi que des exemples de bonnes pratiques pour vous guider dans vos démarches.

Pour aller plus loin dans les économies d’énergie, la réalisation d’un audit énergétique ou la mise en place d’un système de management de l’énergie (ISO 50001) permettent d’identifier d’autres éco-gestes adaptés à votre structure.

Mots-clés : ENERGIE