Entreprises et monde agricole
Climatisation et conditionnement d'ambiance

Sommaire du dossier :

Des conseils pour agir

Mis à jour le 21/04/2017

Retrouvez ici des conseils pour agir sur la climatisation de votre atelier, ainsi que des exemples de bonnes pratiques : sur la performance des équipements, le pilotage de l’installation, la maintenance, les pertes et auprès du personnel.

Cliquez ci-dessous pour télécharger le schéma :

Climatisation : optimisez vos consommations d'énergie - PDF - 771,61 ko

Les unités de climatisation sont constituées :

 

  • d’un groupe frigorifique ;
  • d’un système de distribution du fluide frigoporteur ;
  • de consommateurs équipés d’un échangeur fluide frigoporteur/air.

Dans la zone climatisée, un ventilateur permet d’homogénéiser l’air refroidi.

Vous trouverez dans cet article des préconisations pour vous aider à passer à l'action.

Légende

Facilité Temps de retour sur investissement (TRI) Coût

*

Facile

+

Temps de retour à court terme

Coût faible

**

Moyennement facile

+/-

Temps de retour à moyen terme

€€

Coût modéré

***

Difficile

-

Temps de retour à long terme

€€€

Coût élevé

 

Agir sur la performance des équipements

 

Facilité

TRI

Coût

Lors de l’achat de l’équipement, considérer le coût global de l’équipement sur sa durée de vie complète. L’énergie a souvent une part importante.

*

-

€€€

Considérer l’utilisation d’une pompe à chaleur géothermique réversible.

**

-

€€€

Utiliser un gisement d’eau disponible dans l’environnement (lac, rivière…). Attention cependant à la réglementation à respecter liée aux températures de rejet.

***

+/-

€€

Equiper les ventilateurs de la centrale de traitement d’air (CTA) de variateur de vitesse afin de faire varier la consommation des moteurs en fonction du débit d’air réellement fourni. Cette opération est éligible aux CEE avec la fiche IND-UT-02.

**

+/-

€€

Si l’extraction d’air et l’apport d’air neuf sont centralisés, utiliser l’air extrait pour pré-refroidir l’air neuf quand il y a climatisation.

**

+/-

€€

 

Agir sur le pilotage de l'installation

  Facilité TRI Coût

Vérifier l’arrêt des équipements en période d’inoccupation.

*

+

Optimiser les températures de consigne en fonction de l’intermittence et en tirant profit de l’inertie des bâtiments. L’arrêt des équipements peut être programmé avant le départ du personnel grâce à l’inertie.

*

+

Ventiler les bâtiments la nuit pour favoriser le rafraîchissement.

**

+

Dans les espaces à humidité contrôlée, régler les consignes au minimum car l’humidification et la déshumidification de l’air ont un coût énergétique important.

**

+

Dans les zones où les conditions de traitement d’air (humidité, température) sont exigeantes, diminuer le volume de la pièce afin de limiter la quantité d’air traité.

***

+/-

€€

Lorsque la température extérieure est inférieure à la température de consigne, passer si possible en mode freecooling.

***

+/-

€€

En journée, diminuer dans la mesure du possible le taux d’air neuf, généralement plus chaud en période de climatisation. Passer en mode recirculation d’air.

**

+

Vérifier l’arrêt des systèmes de déstratification d’air dans l’atelier en période de climatisation. Ils ramènent la chaleur du plafond à hauteur d’homme.

*

+

 

Agir sur la maintenance

  Facilité TRI Coût

Vérifier l’application de la maintenance régulière des systèmes de climatisation. La consommation électrique peut augmenter de 30 % si la maintenance n’est pas effectuée régulièrement.

**

+

Mettre en place un programme régulier de contrôle des températures des locaux afin de prévenir les surconsommations en modifiant éventuellement les consignes ou la programmation.

*

+

 

Agir sur les pertes

  Facilité TRI Coût

Équiper les bureaux ensoleillés de protections solaires passives (filtres solaires, vitrages réfléchissants, films solaires, occultations extérieures…).

**

+/-

€€

Équiper les portes d’accès de sas ou de portes souples à lanières afin de limiter les entrées de chaleur.

**

+/-

€€

Améliorer l’isolation du bâtiment pour profiter de son inertie thermique.

**

-

€€€

Identifier et limiter les principales sources de chaleur dans les lieux climatisés. Proviennent-elles des vitrages ? de l’éclairage ? de tuyauteries mal isolées ? … Toute source de chaleur doit être doublement compensée par la climatisation.

**

+

 

Agir auprès du personnel

  Facilité TRI Coût

Sensibiliser le personnel sur les gains engendrés par une température d’ambiance plus élevée. L’implication du personnel est déterminante pour l’optimisation des coûts de climatisation.

*

+

Sommaire du dossier :