Nous connaître

Qualité de l’air et transports : une problématique ancienne toujours d’actualité

Mis à jour le 21/11/2017

Malgré des efforts conséquents, le secteur des transports terrestres participe encore de manière significative à la dégradation de la qualité de l’air.

L’ADEME contribue dans ses missions à l’amélioration de la qualité de l’air, intérieur et extérieur. Mieux connaître l’origine des polluants et leur devenir dans l’air pour améliorer la sécurité sanitaire des citoyens est une priorité.

PRIMEQUAL : une approche pluridisciplinaire des enjeux de qualité de l’air

Le Programme de recherche interorganismes pour une meilleure qualité de l’air (PRIMEQUAL) et le Programme de recherche et d’innovation dans les transports terrestres (PREDIT) accompagnent les politiques publiques en matière de qualité de l’air dans les transports.

Les Appels à projets de recherche (APR) du programme PRIMEQUAL ont permis dès 2011 de cibler les zones à circulation restreinte (un colloque a présenté en 2016 les résultats acquis et la synthèse). En 2017, un APR est dédié aux questions de gouvernance et d’approches intégrées des dynamiques urbaines en faveur de la qualité de l’air. De fait, la qualité de l’air est un élément complexe qui impose de repenser l’aménagement du territoire, l’architecture urbaine, l’habitat, les besoins de déplacement, les modes de transport (routier, ferroviaire, fluvial et maritime, mais aussi les mobilités actives) et la planification. Les projets de recherche qui seront sélectionnés devront éclairer le déploiement de ces politiques.

CORTEA : connaitre et réduire les émissions à la source

En 2011, l’agence a souhaité créer une synergie dans ses soutiens à la RDI en matière d’émissions dans l’air intérieur et extérieur en créant le programme dédié : Connaissances, réduction à la source et traitement des émissions dans l’air (CORTEA). CORTEA aborde ainsi la qualité de l’air dans les différents secteurs couverts par l’ADEME : bâtiment, agriculture, transports, industrie et énergie.

Deux thématiques de recherche restent toujours d’actualité dans le secteur des transports : l’amélioration des connaissances sur la nature des polluants émis/formés et le développement de procédés efficaces de réduction/traitements de ces émissions.
Les besoins de connaissances portent notamment sur la caractérisation des émissions de dioxyde d’azote, d’ammoniac, des particules ultrafines et d’Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) en fonction de la technologie moteur et du carburant. Dès 2012, le carbone suie, et les Polluants organiques persistants (POP) ont rejoint cette liste, ainsi que d’autres thématiques comme les émissions en usage réel des véhicules, la mobilité active, et la qualité de l’air à l’intérieur des véhicules. 

En 2015, l’avancée des résultats de recherche conduisent à aborder les émissions hors combustion des véhicules routiers ou ferroviaires (métaux du groupe du platine, composés d’usures mécaniques moteur, des pneumatiques, des systèmes de freinage, de l’embrayage…). La dernière édition de CORTEA en 2017 était focalisée pour le secteur des transports sur les polluants non réglementés, en particulier les HAP, la Qualité de l'air intérieur (QAI) et les Aérosols organiques secondaires (AOS).

AACT-AIR : associer les collectivités

Pour encourager le passage à l’acte et l’évaluation de mesures innovantes par les collectivités, l’ADEME a lancé en 2013 le programme Aide à l’action des collectivités territoriales et locales en faveur de l’air (AACT-AIR).

Pour aider à réduire la pollution de l’air, les collectivités sont à même d’expérimenter de nouvelles solutions : nouvelles mobilités (autoroute interurbaine vélo ou développement de mobilité active,…), nouvelles modalités de prise en compte du dernier km « marchandise », nouvelles tarifications de stationnement ou encore des aides incitatives.

Les projets ainsi soutenus permettent d’approfondir les connaissances aussi bien dans les sciences techniques que sociales. Les chercheurs quant à eux peuvent développer et tester des outils sur des territoires en recherche de solutions.

Voir la liste des projets soutenus « Air extérieur » et « Air intérieur »

Contact
Nathalie Poisson
Hélène Desqueyroux