Régional et international

Les réseaux

Mis à jour le 17/06/2014

Grâce à son vaste réseau, l’ADEME mène un travail de proximité et d’animation de terrain ciblée.

Les missions de l’ADEME visent principalement à soutenir une animation de terrain ciblée et à développer une ingénierie de proximité nouvelle (public/privé) pour entrer dans la transition énergétique et écologique en direction du grand public, des collectivités locales et du monde économique en s’appuyant sur des réseaux spécialisés : techniciens de collectivités, professionnels d’une branche d’activité, bureaux d’études et de conseils ou organisations consulaires.
L’ADEME peut en être à l’initiative, les animer ou contribuer à leur développement. Quelles que soient l’origine et la constitution des réseaux, la finalité reste la même : démultiplier les actions et relayer les messages à travers les canaux appropriés. Cette méthode de travail a aujourd’hui une application particulièrement importante dans la mise en place régionale du plan de rénovation énergétique de l’habitat (Preh).

 

En direction du grand public

 

Les Espaces Infos->Énergie

Les Espaces Infos->Énergie (EIE) sont aujourd’hui au premier plan en tant que Pris (point rénovation info service) et participent à la mise en œuvre du Preh. L’ADEME coordonne le réseau des EIE, qui, de manière gratuite et indépendante, sensibilise le grand public aux économies d’énergies et l’informe sur l’utilisation des énergies renouvelables. L’Agence anime ce réseau au niveau régional en lien avec ses partenaires cofinanceurs. Elle en assure la formation et l’alimente en outils et documentation.

 

En direction des collectivités locales

Les conseillers en énergie partagée

Ils sont les conseillers des groupements de communes pour les économies d’énergie dans leurs patrimoines.

 

Les animateurs des plans et programmes de prévention des déchets

Au travers de plans et programmes locaux de prévention des déchets, l’ADEME soutient les collectivités ayant la compétence « déchets » sous la forme d’un contrat d’une durée de cinq ans, dont l’objectif principal de résultat est calculé sur la base de l’objectif national de réduction de 7 % de déchets par habitant. Les collectivités peuvent fixer des objectifs plus ambitieux, dans tous les cas conformes aux orientations du plan départemental de prévention.
L’Ademe leur apporte une aide financière calculée au nombre d’habitants avec une pondération en faveur des petites collectivités.
Outre son impact sur la réduction de la production des déchets, la prévention contribue au développement durable du territoire. Elle suppose à cet effet, la mobilisation de nombreux acteurs locaux.
L’enjeu des plans départementaux et des programmes locaux est donc d’intégrer la prévention des déchets au sein d’une politique de gestion globale et durable des ressources, en phase avec les attentes des citoyens consommateurs et des autres acteurs du territoire concernés : fabricants, distributeurs, entreprises, associations, fédérations professionnelles… sans oublier les administrations et collectivités elles-mêmes, dans une logique d’éco-exemplarité.

 

Les animateurs de plans climat-énergie locaux

Au travers de contrats d’objectifs territoriaux (COT), l’ADEME soutient les engagements des collectivités locales dans l’écriture et la mise en œuvre d’un plan d’actions global intégrant dans leur politique les enjeux environnementaux, d’efficacité énergétique, de développement des énergies renouvelables et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ce programme est signé pour trois ans entre les partenaires locaux et l’ADEME.
Améliorer l’environnement, optimiser la gestion des ressources, favoriser un développement économique propre à modifier les modes de production et de consommation, participer à l’amélioration du cadre de vie de la population dans sa diversité sont autant d’enjeux visés par le COT. L’ADEME apporte au territoire une aide financière ainsi que son expertise technique à chaque étape du projet : animation de réseaux, développement et fourniture d’outils d’évaluation, capitalisation des expériences et formation externe.
Autre outil de conduite des Plans climat-énergie territoriaux, plus opérationnels, le label Cit’ergie® est la déclinaison française du label européen European Energy Award®, porté et développé en France par l’ADEME. Sur chacun des six domaines d’actions concernés, il permet aux collectivités de structurer une conduite de projet transversal avec une dynamique de progrès attachée à un plan d’actions opérationnel. L’ADEME apporte son appui technique, met en réseau les collectivités concernées, les soutient financièrement et valorise les bonnes pratiques en publiant, chaque année, un palmarès national et européen.

 

En direction du monde économique

Les chargés de mission « énergie et environnement » dans les chambres consulaires (chambres de commerce et d’industrie, ou CCI, CM, CA), conseillers des entreprises et professionnels pour les économies d’énergie, les énergies renouvelables, ou encore l’écoconception.
Ce travail de proximité s’appuie sur des réseaux spécialisés : techniciens de collectivités, professionnels d'une branche d’activité, bureaux d'études et de conseil, organisations consulaires, etc.
L’ADEME peut en être à l’initiative, les animer ou contribuer à leur développement. Quelles que soient l’origine et la constitution des réseaux, la finalité reste la même : démultiplier les actions et relayer les messages à travers les canaux appropriés. Cette méthode de travail a aujourd’hui une application particulièrement importante dans la mise en place régionale du plan de rénovation énergétique de l’habitat.