Régional et international

Les travaux sur les indicateurs d'efficacité énergétique à l'international

Mis à jour le 10/08/2016

Forte de son expertise dans l’élaboration d’indicateurs d'efficacité énergétique et dans leur analyse, l’ADEME soutient plusieurs projets internationaux sur ce sujet en Europe et dans le monde.

 

L’ADEME est à l’origine des travaux menés sur les comparaisons internationales des indicateurs d’efficacité énergétique dans les pays européens fondées sur son expérience nationale (base de données DATAMED). L’Agence a une forte expertise couvrant toutes les étapes méthodologiques nécessaires à l’élaboration des indicateurs et de leur analyse. Elle dispose également d’une forte expérience à l’international sur ce sujet, à travers des coopérations dans plusieurs zones géographiques représentant au total plus d’une cinquantaine de pays.

L’ADEME participe notamment aux projets suivants :

Base de données sur les indicateurs d'efficacité énergétique dans l'Union européenne
Cette base de données, développée dans le cadre du projet européen ODYSSEE-MURE, couvre les 28 États membres de l’Union européenne (UE) et la Norvège. Elle comprend 200 indicateurs d'efficacité énergétique et permet d’évaluer les tendances de l’efficacité énergétique à un niveau détaillé (par secteurs et usages) dans les États membres et au niveau consolidé de l’UE. Les travaux d’ODYSSEE-MURE sont désormais utilisés par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’Agence européenne de l’environnement (AEE), le Conseil mondial de l’énergie (CME), l’International Partnership for Energy Efficiency Cooperation (IPEEC), etc.

 
 

Développement d’indicateurs d’efficacité énergétique en Amérique latine
L’IPEEC est un forum d’échanges qui vise à faciliter la mise en place de politiques d’efficacité énergétique dans les pays du G20. Dans ce cadre, un projet avec la Commission économique pour l'Amérique Latine et les Caraïbes (CEPALC) des Nations Unies est en cours. L'objectif est de développer une base de données d’indicateurs d’efficacité énergétique (BIEE – Base de Indicadores de Eficiencia Energética) pertinents pour la région, dans une quinzaine de pays d’Amérique latine. Le projet BIEE est élaboré sur la base de la méthodologie ODYSSEE-MURE avec le soutien d’Enerdata. La seconde phase du projet (de mars 2014 à décembre 2015) devrait élargir la couverture géographique à 23 pays et proposer des outils d’évaluation des plans nationaux d'amélioration de l'efficacité énergétique (PNAEE) à partir des indicateurs d’efficacité énergétique.

 
 

Mise en place d'un outil de suivi de l'efficacité énergétique dans les pays du pourtour méditerranéen
Depuis 2012, MEDENER (association méditerranéenne qui regroupe 12 agences nationales d’efficacité énergétique et de développement des énergies renouvelables du pourtour méditerranéen) a mis en place un outil de « monitoring » de l’efficacité énergétique au Maroc, en Tunisie, en Algérie et au Liban, développé sur la base des indicateurs du projet ODYSSEE-MURE qui ont été adaptés aux contextes méditerranéens. Ces bases de données nationales sont complétées par une base de données régionale regroupant dix pays méditerranéens. Un programme 2014-2015 élargi à de nouveaux pays est en cours d’élaboration. Il devrait mettre l'accent sur l’évaluation des PNAEE.

Études sur l’efficacité énergétique dans le monde — Conseil mondial de l’énergie
Depuis 1992, l’ADEME collabore avec le Conseil mondial de l’énergie (CME) sur l’évaluation des politiques et des tendances en matière d’efficacité énergétique à l’échelle mondiale. Le dernier rapport triennal, publié en octobre 2013, a été élaboré conjointement par le CME et l’ADEME avec le soutien technique d’Enerdata. Cette étude couvre 85 pays, qui représentent plus de 90 % de la consommation mondiale d’énergie. Une base de données a été développée dans ce cadre sur les indicateurs d’efficacité énergétique.

Sommaire du dossier :