Régional et international

Le benchmarking international à l’ADEME

Mis à jour le 17/06/2014

L’ADEME place parmi ses priorités d'actions internationales l'analyse comparative des politiques de développement durable menées à l'étranger, l'identification de meilleures pratiques et la mise en commun d'expériences avec les autres pays.

Le benchmarking international, une importante source de réflexion et d’action

Le benchmarking est un outil qui permet :

  • de se situer par rapport à d'autres pays ;
  • d'apprendre et d'échanger sur les « bonnes pratiques » mises en œuvre ;
  • d'éclairer les choix des acteurs publics et privés français sur les tendances internationales significatives ;
  • de transposer des mesures ayant fait leurs preuves à l'étranger ;
  • de proposer aux autres pays des expériences réussies mises en œuvre en France.

Ce processus permet également d'améliorer la connaissance des besoins spécifiques de certains pays et ainsi de mettre en place des politiques industrielles à l'export.

55 études de benchmarking disponibles en ligne

Les comparaisons internationales menées à l’ADEME sont diverses dans leurs thématiques et dans leurs modes opératoires. La grande majorité des benchmarking porte sur des comparaisons européennes, parfois sur les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), incluant généralement le Japon, les USA, l'Allemagne, etc. Depuis 2010, l'ADEME a réalisé ou lancé près de 180 études de benchmarking international, dont 55 sont téléchargeables sur le site de l'ADEME.

Quelques exemples de benchmarking internationaux portés par l’ADEME

En Europe
Dans le cadre du projet européen ODYSSEE–MURE, l’ADEME a réalisé une étude de benchmarking sur les politiques d’efficacité énergétique dans les 28 États membres de l’Union européenne (UE) ainsi qu’en Norvège, afin d’évaluer l'impact de la mise en œuvre de ces politiques et de valoriser les bonnes pratiques innovantes en Europe. 1 500 politiques nationales et mesures ont ainsi été évaluées. Dans la continuité de ce projet, un travail a été réalisé dans ces mêmes 29 pays, afin de mesurer les progrès de l'efficacité énergétique. Cette étude de benchmarking s’est appuyée sur la base de données du projet européen ODYSSEE-MURE, qui comprend 200 indicateurs d’efficacité énergétique. La méthodologie du projet ODYSSEE-MURE est devenue une référence et plus de 40 pays dans le monde utilisent aujourd’hui des méthodologies similaires.

 

En Afrique
En 2011, l'ADEME a soutenu l'élaboration d'une étude sur les consommations d'énergie des pays de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) afin d'appuyer les autorités de ces régions dans l'élaboration et la mise en œuvre de politiques de maîtrise de l'énergie.

 

En Méditerranée
En avril 2012, Medener, l'association méditerranéenne des agences nationales de maîtrise de l'énergie du pourtour méditerranéen, qui rassemble 12 agences nationales (dont l'ADEME), a entrepris la réalisation d'un panorama des mesures et des politiques d'efficacité énergétique mises en œuvre dans les pays du sud et de l'est de la Méditerranée (PSEM).

Brochure Medener (PDF - 4.41 Mo - 19/08/2014)
 

Au niveau mondial
Depuis 1992, l’ADEME et le CME publient un rapport triennal sur les politiques d'efficacité énergétique dans le monde. Cette étude est axée sur l'évaluation des politiques et des tendances en matière d'efficacité énergétique à l'échelle mondiale. Elle couvre 85 pays représentant plus de 90 % de la consommation mondiale d'énergie. Outre les études qui portent intégralement sur un benchmark spécifique, de nombreuses études intègrent partiellement un volet de benchmarking international pour en enrichir le contenu. C’est le cas par exemple des feuilles de route stratégiques de l’ADEME pour de nombreux secteurs. Celles-ci présentent des visions partagées de déploiement technologique répondant aux enjeux environnementaux, économiques et sociétaux.

 

Sommaire du dossier :