Nous connaître

Stratégies

Mis à jour le 13/02/2018

Pour mettre en œuvre son Contrat d'objectifs, l'ADEME a souhaité se doter de stratégies, sectorielles et par cible.

Celles-ci ont pour objectif de définir les orientations, principes d’actions et organisation de l’agence, compte tenu des missions dont elle a la charge et en articulation avec les politiques et actions des acteurs existants.

À ce jour, les stratégies suivantes sont disponibles :

Stratégie Qualité de l’air pour la période 2015-2020

Les priorités d’actions de l’ADEME, au regard des actions déjà entreprises, des enjeux de qualité de l’air et des actions de l’ADEME dans d’autres secteurs, seront données aux actions visant à atteindre les objectifs suivants :

  • l’accompagnement des collectivités dans la prise en compte opérationnelle de la qualité de l’air dans la planification locale ;
  • la réduction des impacts du transport et de l’agriculture ;
  • la prévention des impacts des EnR (bois énergie, méthanisation...) et matériaux biosourcés ;
  • la prise en compte de la qualité de l’air intérieur dans la rénovation énergétique des bâtiments.
Les orientations se déclinent globalement selon les trois approches suivantes :
 
  • développer des connaissances et des outils nécessaires à la mise en œuvre d’actions efficaces de prévention et d’amélioration de la qualité de l’air ;
  • contribuer à mettre en œuvre des actions innovantes d’amélioration et de prévention de la qualité de l’air sur les territoires et diffuser les bonnes pratiques ;
  • mieux prendre en compte la qualité de l’air dans toutes les actions de l’Agence. 

 

Stratégie Recherche, Développement, Innovation pour la période 2014-2020

L’ADEME est au cœur de la mise en œuvre des Stratégies nationales de recherche (SNR et SNRE) en participant à la programmation des recherches et en apportant un soutien financier aux projets de recherche, aux démonstrateurs et aux expérimentations préindustrielles (recherche et investissements d’avenir).

Les actions de recherche soutenues par l’Agence visent notamment à :
 
  • construire des réponses aux attentes sociétales et apporter un appui aux pouvoirs publics pour bâtir des politiques contribuant au développement durable adaptées à ces attentes ;
  • accompagner l’émergence et la mise en œuvre d’une offre nationale de technologies et services répondant aux enjeux énergétiques et environnementaux en vue d’atteindre (ou d’approcher) l’objectif d’une société bas-carbone adaptée au changement climatique.
L’activité de soutien à la RDI de l’ADEME s’inscrit plus largement dans les objectifs des politiques publiques en faveur de l’énergie et de l’environnement et notamment ceux de la transition énergétique. La mise en œuvre des orientations de RDI proposées dans cette stratégie devrait contribuer à la réalisation des visions 2030 et 2050 élaborées par l’ADEME dans le cadre des travaux préparatoires à la loi de transition énergétique. De plus, l’émergence de nouvelles technologies et de services portés par des entreprises françaises renforcera les impacts positifs sur la croissance et l’emploi de la transition énergétique.
 

 

Stratégie Transport et Mobilité pour la période 2014-2017

Des travaux récents concernant le transport et la mobilité, il ressort un certain nombre de constats majeurs :

  • une demande de mobilité qui reste et restera forte et très différenciée ;
  • un besoin de nouvelles infrastructures de transports ;
  • une nouvelle donne : la mutation progressive de l’offre de mobilité passant d’une approche « modale » à un système intermodal, de l’infrastructure à l’offre de service, de la logique d’offre à la qualité d’usage ;
  • une priorité a donner aux modes alternatifs à la route ;
  • une mobilité participant à l’aménagement durable du territoire et répondant à ses enjeux environnementaux, sociaux ;
  • la nécessaire réduction des flux, des émissions de GES et des consommations énergétiques en actionnant tant les technologies, l’organisation de l’espace que l’évolution des comportements.

Au regard de ces enjeux, l’ADEME a souhaité, pour la première fois, préciser ses orientations stratégiques prioritaires pour la période 2014-2017 en se focalisant sur ses domaines de compétence et ses métiers et en renforçant la cohérence et la lisibilité de ses actions. La question des infrastructures, qui n’entre pas dans le champ d’intervention de l’ADEME, n’est pas abordée dans le document 2, tout comme la préservation de la biodiversité ou l’aéronautique.

 

Stratégie Urbanisme durable de l'ADEME pour la période 2018-2022

L'ADEME s'est dotée d'une première Stratégie urbanisme pour la période 2012-2015 qui a défini ses orientations sur le sujet de l'organisation et de la planification des villes et des territoires sur cette période.

Cette stratégie a fait l'objet, entre 2015 et 2016, d'un bilan évaluatif qui a confirmé l'importance du sujet et dégagé des orientations pour la suite. Ce document présente la nouvelle Stratégie urbanisme durable de l'ADEME pour la période 2018-2022.


 

 

Stratégie Rénovation énergétique des bâtiments dans l'objectif du Facteur 4 : période 2013-2020

Le présent document s’inscrit dans le cadre des orientations du plan national de rénovation énergétique des bâtiments qui a été annoncé le 21 mars 2013, dans l’objectif d’atteindre 500 000 logements rénovés par an en 2017. Face à l’ampleur des enjeux énergétiques, climatiques, et environnementaux, et compte tenu des nombreux verrous à lever (de la qualité de l’offre à l’accompagnement de la demande en passant par le financement), cette stratégie présente les actions qui pourront être menées par l’ADEME pour contribuer au programme national. Elle structure et hiérarchise ses interventions en matière de rénovation énergétique des bâtiments.

Ces actions sont et continueront à être menées avec l’ensemble des acteurs concernés : entreprises, maîtres d’œuvre, industriels, maîtres d’ouvrage, chercheurs, administrations usagers, gestionnaires, etc. Elles s’articulent bien évidemment avec leurs orientations et actions respectives. C’est notamment le cas pour tout le volet réglementaire et normatif, l’évolution des métiers ou les politiques territoriales.
De nombreuses actions seront menées en partenariat étroit avec les collectivités, en lien avec leurs priorités et les caractéristiques des parcs locaux de bâtiments.

 

Stratégie Agriculture et Forêt pour la période 2010-2013

[85309] strategie-agriculture-150.png

La présente note définit la stratégie interne de l’ADEME sur l’Agriculture et la Forêt. Celle-ci permettra d’orienter les actions de l’ADEME sur ce secteur, d’assurer leur cohérence et de les rendre plus visibles. Son élaboration s’est appuyée sur l’analyse des activités déjà menées par les directions régionales et le siège ainsi que sur les travaux réalisés par le groupe de travail interne « Agriculture et forêt ». Sa finalisation a également bénéficié du regard externe de divers interlocuteurs du secteur agricole.

 

Stratégie Entreprises pour la période 2017-2022

Avec cette stratégie, L’ADEME souhaite :

  • accompagner la capacité des entreprises à créer de la valeur par la performance énergétique et environnementale ;
  • créer une dynamique d’accélération de l’engagement de toutes les entreprises dans la transition énergétique et écologique ;
  • ainsi que renforcer sa démarche partenariale avec l’écosystème du développement économique, de l’innovation et de l’emploi.

Entreprises : créez de la valeur par la performance énergétique et environnementale !
L’ADEME vous accompagne dès aujourd’hui à préparer l’avenir.

 

Mots-clés : URBANISME, STRATEGIE