Collectivités et secteur public

Le plan de déplacements établissement scolaire

Mis à jour le 21/08/2014

Le plan de déplacements établissement scolaire (PDES) est un outil qui permet à chaque établissement de réaliser un diagnostic de la mobilité des enfants et des parents entre le domicile et l’école.

Les maires des communes accueillant des groupes scolaires élémentaires de plus de 250 élèves ont la possibilité de mettre en œuvre un PDES et d’assurer son suivi pendant au moins cinq ans.
Ce plan sert à mettre en lumière les freins aux changements d’habitudes ainsi que les opportunités – liées à la configuration des lieux et aux équipements existants – qui peuvent favoriser une évolution des comportements. Il permet également d’identifier les solutions pour réduire, aux abords des écoles, le trafic automobile quotidien de transit. Enfin, il aide à discerner, puis à mettre en place, les meilleures alternatives à la voiture, les systèmes d’accompagnement collectif les mieux adaptés.

Les prérequis pour la qualification d’une démarche PDES sont :

  • un pilotage assuré par la commune, une implication réelle de l’école et un partenariat réunissant la commune, l’école et les parents d’élèves ;
  • un diagnostic, un plan d’action cohérent et un dispositif de suivi et d’évaluation des actions mises en place.

Un PDES se traduit, a minima, par la mise en œuvre :

  • de mesures incitatives de sensibilisation à l’usage abusif de la voiture et au report modal (éducation à la mobilité et à la sécurité routière pour les enfants, implication des parents, sensibilisation des parents « inactifs » auxquels sont présentés, à chaque étape clé, les avancées et engagements pris et auprès desquels des suggestions sont recueillies pour enrichir le dispositif, etc.) ;
  • d’une réflexion sur la configuration et l’utilisation de l’espace public aux abords des écoles : positionnement et redimensionnement du stationnement, niveau de la sécurisation de la voirie, niveau d’accessibilité (pour les modes actifs) et programmation des travaux nécessaires ;
  • d’actions visant à rationaliser les déplacements et répondant aux besoins : offres mutualisées et cogérées de mobilité (pedibus, vélobus, actions visant à favoriser le covoiturage et, si besoin est, mise en place éventuelle et optimisation du ramassage scolaire…).

Sommaire du dossier :