Les centrales thermiques
 
Les centrales thermiques
Les centrales thermiques classiques, appelées aussi centrales thermiques à flamme, produisent de l'électricité par combustion de charbon, de fioul, de gaz naturel ou de gaz des hauts fourneaux. Ces centrales offrent le complément de production indispensable en terme de bouclage de la production fournie par le parc nucléaire et l'hydraulique et en cas d'aléas, de vagues de froid ou de demande inattendue de consommation. En 1996, la production des tranches en service (allant de 125 MW à 700 MW) de centrales thermiques à flamme s'est élevée à 21,2 TWh, soit 5 % de la production totale d'EDF.

 

Principes généraux de fonctionnement
Le fonctionnement d'une centrale thermique se divise en quatre étapes†: un combustible est brûlé (1) et fournit de la chaleur dans un générateur de vapeur où de l'eau est vaporisée sous pression (2). La vapeur est alors "détendue" dans une turbine, ce qui signifie qu'elle passe d'une haute pression initiale (165 bars) à une basse pression (50 millibars). La détente de la vapeur provoqué par cette baisse de pression permet d'entraîner la turbine et l'alternateur qui produit l'électricité (3). La vapeur est ensuite liquéfiée dans un condenseur (4) puis recyclée.

 

Les combustibles
Les combustibles sont de trois types : charbon, fioul ou gaz.
 Combustible  Capacitéde la tranche  Consommation(à l'heure)
 charbon  250 MW  100 tonnes
 fioul  250 MW  50 tonnes
 gaz naturel  125 MW  30 000 m³
 gaz hauts fourneaux  125 MW  60 000 m³

Le charbon est transformé en fines particules dans des broyeurs, mélangé à l'air réchauffé et injecté sous pression dans la chambre de combustion par des brûleurs. Le fioul est chauffé à 140°C pour accroître sa fluidité, puis il est injecté dans la chaudière à l'aide de brûleurs appropriés.
Le gaz utilisé (gaz naturel ou gaz de hauts fourneaux doté d'un pouvoir calorifique moindre) ne nécessite aucun traitement préalable et est directement envoyé dans la chaudière.